[ERRATA] Rôdeurs de rizières - les appuis aériens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ERRATA] Rôdeurs de rizières - les appuis aériens

Message par naash le Mar 31 Mai - 23:02

Nouveau volet abordé, les frappes aériennes.


Voici donc quelques précisions destinées à éviter tout quiproquo.


1/ les tirs antiaériens :


Le tir antiaérien compte pour un tir normal, et non comme un tir gratuit.

Le joueur doit donc faire un choix : utiliser le tir pour tenter de gêner la frappe aérienne ou contre les unités terrestres adverses ?


On utilise les caractéristiques habituelles des armes pour les tirs antiaériens (donc 3D pour les LMG).
Compte tenu des caractéristiques des armes d'infanterie, les PM et les pistolets ne tirent pas contre un aéronef. Aussi, un groupe de 10 combattants équipés d'un FM, 3 PM et 6 fusils ignorera les lancers des PM. 

Attention ! En ce qui concerne les armes lourdes (MMG et HMG), elles doivent avoir un affût qui permet le tir AA pour pouvoir prendre à partie un avion.


2/ les tirs des avions :


Lorsqu'un avion effectue une passe de tir, le joueur doit faire un choix dans l'armement employé par l'avion : canons + mitrailleuses, roquettes ou bombes.
En effet, il est très difficile d'utiliser des armements différents dans une même passe.
En revanche, les canons et mitrailleuses sont généralement calibrés pour grouper sur un même point à une distance donnée. Ils peuvent donc être employés de concert...



Question nr.1 : Dans la règle BA, il faut faire un appel et l’avion doit tester s’il voit la cible, ce n’est pas précisé dans C&O, l’avion est donc arrivé et a localisé d'office la cible. Est-ce une erreur ? Du coup, il n’y a pas eu de risque d’erreur justement. 
Réponse :
Le risque d'erreur est géré dans le lancer "pour toucher" de l'avion. Rajouter un test pour localiser la cible risque d'alourdir cette règle, qui est déjà assez dense.



Question nr.2 : le principe de dérive de la munition en cas de ratage de la cible (cf. Droit devant, p.14 de C&O) s'applique-t-il à tous les armements d'un avion ?
Réponse :
Oui, que ce soit un straffing canons/mitrailleuses, un tir de roquettes ou un largage de bombe, la dérive est liée à l'erreur d'appréciation du pilote qui a mal repéré sa cible...

Question nr.3 : Il pourrait être envisagé d'interdire une attaque aérienne si des troupes amies sont trop proches ?
Exemple, si la cible est à 12 » ou moins d’un ami, l’avion ne peut intervenir par peur de blesser l’ami.
Réponse :

Concernant la proximité des troupes amies, 
De plus, si votre ODB comporte des appuis aériens, on considère que les avions sont en hippodrome à proximité, prêts à intervenir.
Ils doivent impérativement être la première unité activée, si vous souhaitez effectuer une frappe.la décision appartient au joueur : doit il prendre le risque de voir la frappe toucher ses unités ou  les priver d'un appui aérien qui pourrait se révéler vital ?
Ça rajoute un peu plus de piment et responsabilise le joueur, qui doit ensuite assumer ses choix...




3/ activation des avions :
Les avions ne sont pas activés via les dés d'ordre. Ils ne vous permettent donc pas de disposer de dés supplémentaires.


Si vous souhaitez effectuer une frappe aérienne, vous devez l'annoncer au début du tour de jeu, lorsque vous activez votre première unité.
La frappe aérienne est alors immédiatement réalisée.
avatar
naash

Date d'inscription : 26/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum